top of page

Bailly: ”Je ne veux pas me mettre trop de pression”

Gilles-Arnaud Bailly défiera, ce lundi, le Suédois Mikael Ymer (ATP 69).


Finaliste de Roland-Garros et de l’US Open chez les juniors la saison dernière où il a terminé l’année à la première place mondiale, Gilles-Arnaud Bailly sera l’une des attractions du BW Open qui commence ce lundi dans les installations du Blocry. Détenteur d’une invitation pour le tableau des qualifications, le Limbourgeois ne veut pas se mettre trop de pression en ce début d’année. ”Comme la saison dernière, je préfère ne pas trop m’avancer pour ne pas me mettre trop de pression sur les épaules. Je veux m’améliorer jour après jour et voir où cela me mènera. Je suis encore junior mais je vais quasiment faire toute la saison sur le circuit classique. Je vais juste peut-être participer à un Grand Chelem chez les jeunes. Grâce à un programme lancé par l’ATP et mon statut de numéro 1 mondial, je vais recevoir huit invitations pour des tournois Challenger. Cela va me permettre de me frotter à des bons joueurs qui sont dans le top 200 ou 300. Je suis curieux de voir ce que je peux faire contre de tels joueurs. La grande différence entre les juniors et les adultes, c’est la constance.” Le grand public avait pu faire connaissance de Gilles-Arnaud Bailly en octobre dernier quand il avait poussé David Goffin au troisième set au tournoi ATP 250 d’Anvers : “Ce jour-là, j’ai certainement disputé le meilleur match de ma vie. Ce n’était pas mon niveau normal. Je pense que le style de jeu de David Goffin ressemble au mien mais en mieux. Si j’avais dû jouer contre un grand serveur, cela aurait été plus compliqué. Si je dois me définir comme joueur, je trouve que je possède un bon mental, je ne lâche rien sur un terrain. J’aime bien mon revers, il est très naturel. Par contre, je dois encore travailler mon service et mon coup droit.” À Louvain-la-Neuve, ce lundi, Gilles-Arnaud Bailly, suite au tirage effectué par la main innocente de notre collègue Christine Hanquet, défiera dans le tableau des qualifications la première tête de série, le Suédois Mikael Ymer (ATP 69) invité en dernière minute. “Je vais regarder quelques vidéos car je ne l’ai plus vu jouer depuis un petit bout de temps. Mais je le connais un peu. Il possède un très bon revers et il met du lift dans son coup droit; c’est un peu le même jeu que moi.”

Christophe Verstrepen

Comments


bottom of page