top of page

David Goffin est fin prêt pour la Coupe Davis

C’est ce qui s’appelle une semaine de rêve. Autant pour les organisateurs du BW Open que pour David Goffin. Les premiers sont parvenus à faire salle comble lors des derniers jours grâce à la vedette belge. Le second a enchaîné cinq matchs, remporté son premier trophée de la saison et engrangé les 125 points ATP du Challenger de Louvain-la-Neuve. Difficile d’imaginer meilleur scénario après avoir dû déclarer forfait lors de l’Australian Open pour une intoxication alimentaire. Un constat d’autant plus vrai que le Liégeois a joué son meilleur match de la semaine ce dimanche après-midi. Il lui a suffi de deux petites manches (6-4, 6-1) pour écarter Mikael Ymer (ATP 69), dans une finale opposant les deux meilleurs joueurs du tournoi au classement mondial. “C’était vraiment un bon niveau, un très bon tennis comme je dois jouer. Je me suis montré agressif, solide et je ne l’ai pas laissé jouer.” Son adversaire, dès le premier jeu de la rencontre, s’est emporté suite à une décision de l’arbitre qu’il estimait litigieuse. Son langage corporel, dans la foulée, en disait long sur son envie de rentrer au pays. Le Suédois a lancé sa raquette en l’air à plusieurs reprises, s’est même assis sur le court dans le deuxième set lors d’un changement de côté. Je suis vraiment nul pour contrôler mes émotions, comme vous l’avez vu. Et je tiens à m’excuser pour mon comportement. J’essaie d’en tirer les leçons” , a souligné de manière fort sympathique le joueur de 24ans lors de la remise des trophées. “C’est vrai qu’il peut parfois montrer une attitude nonchalante sur le terrain mais il ne lâche jamais rien. La preuve, après s’être assis sur le court à 3-0, il m’a pris mon jeu de service. Le score peut paraître sévère mais ce n’était pas un match simple” , estimait de son côté le natif de Rocourt. Sentimentalement, ce trophée acquis au BW Open a plus de valeur qu’un autre. C’est deux fois plus de plaisir parce que je le gagne en Belgique. J’avais déjà remporté un Challenger, celui de Mons (en 2014) . Il ne me manque plus que le tournoi d’Anvers. Pourquoi pas cette année ?” souriait le lauréat. Le Liégeois est 41e mondial ce lundi Cinquantième au classement ce dimanche encore, David Goffin (985 points) n’est plus qu’à une place du top 40 ce lundi, juste derrière le Britannique Jack Draper et ses 1 024 unités. C’est sa meilleure position depuis juin 2022. “ Honnêtement, je n’ai pas pensé au ranking en venant ici , expliquait-il. L’objectif était de jouer un maximum et de prendre du rythme, match après match. Je suis satisfait d’avoir proposé mon meilleur tennis de la semaine ce dimanche. La forme revient, je me sens bien physiquement et j’ai bien récupéré des derniers jours.” Son contrat à Louvain-la-Neuve pleinement rempli, David Goffin décolle ce lundi à destination de la Corée du Sud où il rejoindra Zizou Bergs, Joris De Loore, Sander Gillé et Joran Vliegen. Ensemble, ils disputeront la rencontre qualificative pour la phase finale de la Coupe Davis. Johan Van Herck, qui vit sa dernière année à la tête des équipes nationales, espère sans aucun doute une bonne sortie des siens. J’ai toujours eu la motivation et l’envie d’aller le plus loin possible avec la Belgique, de maintenir le pays au plus haut , commentait le joueur de 32 ans. Je n’en ai plus pour dix ans avec l’équipe belge. On a une chance de rejouer la phase finale et on va essayer de la lui donner (à Johan Van Herck) . Ce sera un déplacement difficile.” La rencontre aura lieu ces samedi 4 et dimanche 5 février à Séoul. Adrien Vigneron Un 2e titre Challenger en Belgique pour David Goffin, vainqueur du BW Open. Belga

“On ne peut pas ne pas y aller en 2024” Y aura-t-il une nouvelle édition du BW Open l’année prochaine ? Interrogé à ce sujet, Vincent Stavaux entretenait le suspense dimanche. “C’est encore un peu tôt. Ce qui est certain, c’est que c’était une semaine magnifique , lançait le codirecteur de l’événement. Terminer sur un scénario pareil, c’est un alignement de planètes qui dépasse l’entendement.” Et de poursuivre avec l’effet David Goffin, comme il l’avait déjà évoqué en pointant lors de la cérémonie de clôture que le numéro un belge avait sauvé le tournoi”. “Quelques semaines avant l’événement, nous étions encore en gros déficit budgétaire. On est restés des semaines avec une billetterie bloquée à 74 places vendues. Je peux vous dire qu’il y a eu quelques nuits blanches.” Au final, le BW Open a affiché complet chaque soir, du mercredi au dimanche. “Le rapport oral de l’ATP a été dithyrambique concernant l’organisation, même s’il subsiste un point noir relatif à la différence de surface entre les courts du tournoi et ceux d’entraînement, à l’Académie de Justine Henin.” Sur le plan comptable, le BW Open devrait bien s’en sortir. C’est un peu tôt mais on sera légèrement au-dessus ou légèrement en dessous (NdlR : de l’équilibre) , ce qui n’a rien de catastrophique. C’est même exceptionnel pour une première année , racontait l’autre codirecteur, Christophe Dister. On ne peut pas ne pas y aller en 2024, on a eu tellement de retours positifs. Il faut maintenant installer l’événement dans la durée.” A. V.

Comentarios


bottom of page