top of page

Goffin : "tout ça me fait tellement de bien"

Vainqueur du premier BW Open à Louvain-La-Neuve, David Goffin s’envole, ce lundi, pour Séoul (Coupe Davis), avec un nouveau titre et une confiance retrouvée.

Pendant que Novak Djokovic remportait son 22 e sacre du Grand Chelem et son 10 e titre à Melbourne, David Goffin a transformé sa déception australienne en un énorme « boost » belge, en animant et en remportant le BW Open de Louvain-La-Neuve qui a aussi fait « bingo » pour sa toute première édition. À domicile, le nº1 belge a été pile au rendez-vous, en enlevant de superbe manière une belle finale (6-4, 6-1) contre un Mikaël Ymer (69 e mondial) qui ne laisse pourtant jamais filer un point. « Bien sûr, je n’avais qu’à paraître, ici, pour gagner ce Challenger et je n’avais pas la moindre pression », plaisanta le Liégeois qui triomphe à ce niveau, 9 ans après avoir remporté l’Ethias Trophy de Mons contre Steve Darcis. « Plus sérieusement, le score est sévère et ne reflète pas vraiment l’intensité de cette finale. J’ai dû batailler pour lui maintenir la tête sous l’eau. J’ai sans doute livré le meilleur match de ma saison et c’est très plaisant de le faire en finale, au meilleur endroit. »

C’est effectivement facile de penser maintenant que le nº1 belge, 50 e mondial et tête de série nº1, ne pouvait que gagner au Blocry. Mais en arrivant dare-dare de Melbourne, le Liégeois a dû « digérer » son intoxication alimentaire, un voyage de 24h, un décalage horaire de 10h et la pression du fameux « joueur à battre » dans ce tournoi.

« J’ai remporté d’autres trophées (NDLR : six sur le circuit ATP), mais sentimentalement, gagner en Belgique, ça me fait deux fois plus plaisir. J’avais déjà enlevé le Challenger de Mons, j’ai donc gagné les deux Challengers belges, il ne me reste plus que le tournoi d’Anvers. Pourquoi pas cette année ? »

Et dire que ce lundi, il refait déjà ses valises afin de rejoindre l’équipe belge de Coupe Davis pour un long voyage, dans l’autre sens, direction la Corée du Sud que la Belgique affronte dès samedi ! Mais dans ses valises, il peut glisser, une nouvelle coupe, la confiance retrouvée après ses 5 victoires en 5 matches, le soutien du public belge qui a placé le Blocry en mode sold-out depuis mercredi et, last but not least, un nouveau ranking de 41 e joueur mondial (+9 places), avec ces 125 points empochés qui représentent mieux qu’un 3 e tour en Grand Chelem ! « Tout ça fait tellement de bien », résumait-il avec le sourire du devoir accompli dans la liesse. « Après ma déconvenue à Melbourne, j’avais opté pour cette participation au BW Open en espérant que ce soit une semaine idéale et elle l’est ! J’avais de bonnes sensations en Australie et j’espérais pouvoir le démontrer ici. Ce ne fut pas tous les jours facile, avec la fatigue et le froid, mais je pense avoir montré de très belles choses dans l’ensemble, et cette victoire finale devant ce public, ça me donne un énorme boost dont j’avais besoin. Oui, c’était une très belle semaine, et pas uniquement pour moi, mais pour tout le tennis belge qui a bien besoin d’un tournoi comme celui-ci, et celui d’Anvers, pour progresser. »

Blockx, après Brichant et Coppejans

Le leader belge ne pouvait pas mieux parler. Car au-delà de sa victoire, c’est tout le tennis belge qui a vécu une grande semaine, au BW Open et… à Melbourne. Sept joueurs belges, au total, ont effectivement pu s’illustrer à Louvain-La-Neuve. Et on s’en voudrait de ne pas citer, un autre Liégeois, Gauthier Onclin (21 ans), révélation de l’épreuve, qui a donné du fil à retordre à David Goffin, en demi-finale samedi, « un joueur rusé » avouait le nº1 belge, qui a aussi apprécié voir la relève prendre sa chance au Blocry.

Et quand on parle de relève, Alexander Blockx (17 ans) a remporté l’Open d’Australie chez les juniors, soit seulement le 3 e garçon belge à enlever un titre du Grand Chelem, après Jacky Brichant (Roland-Garros 1947) et Kimmer Coppejans (Roland-Garros 2012). Il devient, ce lundi, numéro un mondial chez les juniors, juste après Gilles-Arnaud Bailly (17 ans) qu’on a aussi vu à l’œuvre contre Mikael Ymer (qualifs) au Blocry !

Oui, cette formidable semaine pour le tennis belge « fait tellement de bien ! »

Yves Simon

Comments


bottom of page