top of page

Le tennis Belge a de quoi rêver

Avec David Goffin, Alexander Blockx, Gauthier Onclin et la réussite du BW Open, le tennis belge se redécouvre sans aucun doute de nouvelles ambitions pour le futur.

Quel week-end et même quelle semaine pour le tennis belge ! Il s’était réveillé avec la tête lourde en apprenant le forfait de David Goffin à l’Open d’Australie et le voici complètement boosté après une semaine de rêve au tout nouveau BW Open de Louvain-La-Neuve et avec aussi un titre prometteur chez les juniors finalement conquis à Melbourne Park. Alexander Blockx (17 ans et 10 e mondial) n’est que le 3 e joueur belge à inscrire son nom au palmarès d’un Grand Chelem chez les juniors, après Jacky Brichant (Roland-Garros 1947) et Kimmer Coppejans (Roland-Garros 2012). Blockx et Gilles-Arnaud Bailly (17 ans, finaliste à Roland-Garros et à l’US Open en 2022) sont deux pépites en or pour le tennis belge. « Ils ont tous les deux d’énormes qualités », faisaient justement remarquer un Johan Van Herck, capitaine belge de Coupe Davis pour une saison encore, qui les avait intégrés à l’équipe (sparring-partners) lors du dernier déplacement à Hambourg. Et Blockx rejoindra d’ailleurs à nouveau le groupe de Melbourne à Séoul, pour préparer la rencontre du week-end prochain contre la Corée du Sud. Un long voyage que fera aussi, mais depuis Bruxelles, David Goffin avec un nouveau titre en poche, et même si ce n’est « qu’un » Challenger, il lui rapporte plus qu’un 3 e tour en Grand Chelem et lui permet, ce lundi, de se rapprocher du top-40 (41 e ). Blockx et Goffin, on aura de quoi débuter par une petite fête du côté de Séoul. Une fête que Gauthier Onclin (21 ans) peut aussi faire, lui, la révélation du BW Open. Ce lundi, il passera du 338 e au 264 e rang mondial (+74), soit proche d’un de ses objectifs de la saison : « M’approcher du top-240 afin de pouvoir disputer les qualifs de Roland-Garros ». Le même objectif partagé par son pote Raphael Collignon qu’on a aussi vu à l’œuvre à Louvain-La-Neuve. Au même titre qu’un Joris De Loore (29 ans) aussi revenu à un excellent niveau, après tant d’opérations, qu’un Zizou Bergs (23 ans), qui, ce lundi affiche aussi le meilleur classement de sa jeune carrière au 115 e rang mondial. Ajoutez encore Michael Geerts (245 e ), et voilà que le tennis masculin belge retrouve une superbe densité derrière son leader incontournable. « Il y aura un BW Open en 2024 ! » La question est de savoir maintenant s’il y aura une édition du BW Open, l’année prochaine. On le sait les organisateurs sont passés par toutes les couleurs ces dernières semaines. « On en était à 74 places réservées pour tout le tournoi, voici un mois, et on en ressort sold-out depuis mercredi », résume Vincent Stavaux, un des co-organisateurs. « On nous a traités de fous en lançant cette épreuve, mais même dans mes rêves les plus fous, je n’avais pas imaginé ceci ! » Tout s’est effectivement enchaîné de manière étonnante, et remarquable, à Louvain-La-Neuve (le seul point noir vraiment relevé était le manque d’uniformité entre les terrains d’entraînement et les courts de compétition), mais évidemment le point de départ, c’est la création de ce tournoi et sa pérennité financière. « À cette heure, c’est difficile de tirer un bilan financier », commentait Christophe Dister, l’autre co-organisateur. « On sera un peu au-dessus ou en dessous du break-even. Mais quand je vois ceci, je n’ai qu’une idée en tête, c’est de capitaliser sur ce succès, on n’est pas trop mal parti, et oui, il y aura une édition 2024 ! » Yves Simon


Comments


bottom of page