top of page

Un duel liégeois sera au programme des demi-finales du BW Open, ce samedi.

Une belle expérience à venir pour Onclin.

Adrien Vigneron

Opposé à Yannick Hanfmann (ATP 128) ce vendredi au stade des quarts de finale du BW Open, David Goffin a perdu son premier set de la compétition. De quoi occasionner une petite frayeur aux spectateurs présents et surtout à ceux qui avaient réservé leur place pour la demi-finale de ce samedi 17h45 (la session du soir qui permet d’y assister est salle comble).

Le Liégeois s’est toutefois bien repris, empochant assez aisément les deux manches suivantes pour s’imposer 4-6, 6-2, 6-1. " J’ai eu un peu dur à me mettre en route , commentait l’intéressé. L’air de rien, les trois ou quatre derniers jours, avec les entraînements au club (NDLR: à l’académie de Justine Henin) , le froid et les deux matchs précédents terminés tard, j’ai eu plus de mal. Mais j’ai commencé à me sentir mieux petit à petit, à me chauffer, même si je m’étais bien échauffé. Après, j’ai mieux utilisé sa frappe de balle, je l’ai beaucoup mieux fait bouger, j’arrivais à mieux retourner tout en continuant à bien servir. Je sentais que je lui avais mis la tête sous l’eau et je l’ai maintenue jusqu’au bout. Dans l’ensemble, le niveau était bon."

En demi-finale, David Goffin retrouvera son compatriote Gauthier Onclin (ATP 338). Ce dernier a surpris le Japonais Uchida (ATP 198) vendredi soir en deux sets (6-3, 6-3). Un nouveau succès qui offre à ce jeune Liégeois de 21 ans l’opportunité de disputer un onzième match en autant de jours après avoir remporté le 15 000 dollars de Bressuire (France).

Conséquence de sa qualification, Goffin, lui, doit reporter son départ pour Séoul où la Belgique doit rencontrer la Corée du Sud les 4 et 5 février en qualifications pour la phase finale de la Coupe Davis. Le reste de l’équipe quitte déjà le pays ce samedi. " Le scénario était envisagé mais ce n’est pas moi qui gère les déplacements en Coupe Davis. J’imagine qu’on me mettra bien dans un avion ", souriait David Goffin, visiblement très serein.


Opposé à l’Allemand Yannick Hanfmann (ATP 128), ce vendredi soir, au stade des quarts de finale du BW Open, David Goffin a perdu son premier set de la compétition. De quoi occasionner une petite frayeur aux spectateurs présents et surtout à ceux qui avaient réservé leur place pour la demi-finale de ce samedi, à 17 h 45 (la session du soir est salle comble).

David Goffin s’est toutefois très bien repris, empochant assez aisément les deux manches suivantes pour s’imposer 4-6, 6-2, 6-1.

“Ce fut un peu dur pour me mettre en route , commentait l’intéressé. L’air de rien, les trois ou quatre derniers jours, avec les entraînements au club (NdlR : à l’académie de Justine Henin) , le froid et les deux matchs précédents terminés tard, j’ai eu plus de mal. Mais j’ai commencé à me sentir mieux petit à petit, à me chauffer, même si je m’étais bien échauffé. Après, j’ai mieux utilisé sa frappe de balle, je l’ai beaucoup mieux fait bouger, j’arrivais à mieux retourner tout en continuant à bien servir. Je sentais que je lui avais mis la tête sous l’eau et je l’ai maintenue jusqu’au bout. Dans l’ensemble, le niveau était bon.”

Conséquence de sa qualification, le natif de Rocourt doit reporter son départ pour Séoul où la Belgique doit rencontrer la Corée du Sud les 4 et 5 février en qualifications pour la phase finale de la Coupe Davis.

Le reste de l’équipe quitte déjà le pays ce samedi.

“Le scénario était envisagé mais ce n’est pas moi qui gère les déplacements en Coupe Davis. J’imagine qu’on me mettra bien dans un avion” , souriait David Goffin, visiblement très serein.

Onclin sur sa route

Il y aura au moins un Belge en finale du BW Open. En effet, Gauthier Onclin (ATP 338) a réussi à se hisser dans le carré d’as de l’épreuve. Onclin a éliminé Kaichi Uchida. Le Japonais qui le précède de 140 places au classement ATP, où il est 198e, a été battu en deux manches 6-3 et 6-3 en 1 heure et 20 minutes de jeu. Le Liégeois réussit la meilleure performance de sa carrière en atteignant les demi-finales d’un tournoi Challenger.

Adrien Vigneron

David Goffin disputera la demi-finale ce samedi à 17 h 45 contre Gauthier Onclin.


Sorti des qualifications du BW Open mardi, après avoir remporté le tournoi ITF M15 de Bressuire dimanche dernier, Gauthier Onclin (ATP 338) disputera ce samedi sa onzième rencontre en autant de jours. Un exploit que le natif d’Eben-Emael a été cherché en sortant ce vendredi soir le Japonais Kuchida (ATP 198) en deux sets (6-3, 6-3). Mais comment son équipe parvient-elle à le maintenir frais physiquement ?

On insiste beaucoup sur l’échauffement musculaire le matin. Durant une heure, au réveil, on active tous ses muscles puis on évolue vers quelque chose de plus dynamique afin qu’il soit prêt pour son entraînement de la journée. Évidemment, celui-ci est beaucoup moins long que d’habitude et orienté exclusivement tennis. C’est difficile de lui mettre une autre charge. Et je ne vous cache pas que c’est de plus en plus dur au fil des jours” , souriait son préparateur physique Alexandre Blairvacq, quelques heures avant le quart de finale de son poulain.

Son staff, qui compte aussi Steve Darcis, met l’accent sur la communication. On lui parle beaucoup, on essaye de le rassurer sur son état physique. Et, surtout, on est à son écoute. Par ailleurs, on anticipe au maximum son planning quotidien. De cette manière, il peut prendre son temps entre les trajets notamment, il a l’esprit libre quand il n’est pas sur le terrain.”

Autre aspect indispensable : la récupération. Tous les jours, après sa rencontre, il a droit à une séance de kinésithérapie pendant une heure. C’est plus long que ce qu’il a connu jusqu’ici. On lui laisse également des temps de sieste. Ce vendredi, par exemple, l’échauffement musculaire du matin a eu lieu à 11 h 30, on l’a laissé se reposer un maximum” , poursuit celui qui est aussi le préparateur physique du Team Pro de l’Association Francophone de Tennis (AFT).

L’adrénaline liée à cette semaine complètement dingue peut-elle lui apporter quelques pourcents supplémentaires sur le court ? Sans doute. Le soutien du public peut le transcender physiquement et mentalement. Mais toute cette effervescence peut aussi avoir l’effet inverse. Après ses rencontres, il est beaucoup plus sollicité. Il y a la conférence de presse d’après-match, à laquelle il n’est pas habitué, toutes les sollicitations qu’il reçoit sur son GSM aussi. C’est notre rôle, de le garder les pieds sur terre. Steve, qui a l’expérience de joueur, est là pour l’aiguiller.”

Ce samedi, Gauthier Onclin aura bien besoin des conseils de Steve Darcis pour embêter David Goffin, face à qui il disputera la demi-finale. “J’avais envie de bien faire ce soir , expliquait le joueur au terme de son quart. Et de prendre du plaisir comme tous les autres jours de la semaine. Je dois remercier toute mon équipe qui m’aide à bien préparer mes matchs. Ce match face à David ? C’est la cerise sur le gâteau. Je n’y aurais jamais cru lundi matin en arrivant à Louvain-la-Neuve. Ce sera magnifique.”

Adrien Vigneron

Opmerkingen


bottom of page